Pour un Grand Paris en marchant

Manifeste

A l’heure où de nombreux territoires de la métropole parisienne bouillonnent et redéfinissent leurs identités comme leurs relations, les Promenades du Grand Paris proposent à tous un nouveau regard. Conçue comme un outil privilégié de découverte sur le terrain, la promenade permet d’interroger, de comparer et de mettre en scène ce qui fonde le Grand Paris au-delà de ses morcellements. Notre projet repose sur six partis pris :

1. Le Grand Paris existe déjà. Il est vécu au quotidien et ne demande qu’à être exploré, révélé, questionné... C’est donc bien la métropole d’aujourd’hui en train de se faire que les Promenades du Grand Paris veulent donner à voir.

2. Tous les territoires sont métropolitains. Les Promenades du Grand Paris ne se limitent pas aux sites dits stratégiques : des centres historiques aux zones pavillonnaires en passant par les territoires des infrastructures, le Grand Paris se conjugue au pluriel. Par une approche associant les différentes échelles, le local sera toujours arpenté en référence à l’agglomération, voire au-delà de celle-ci. La multiplicité des usages et des paysages urbains ainsi révélée donne de l’épaisseur à une image souvent trop simplificatrice du Grand Paris.

3. Le Grand Paris se révèle en croisant les approches. C’est en multipliant les angles de vue que les Promenades du Grand Paris viennent dévoiler la métropole, tout en y intégrant l’individu et le collectif, l’urbain et l’humain. Les stratégies d’acteurs, l’architecture, le génie civil, l’urbanisme, la sociologie, les pratiques artistiques seront autant de clés convoquées pour décrypter la ville.

4. Le Grand Paris ne peut se comprendre sans en faire l’expérience in situ. Articulant approche sensible et analytique, la déambulation et le discours, la démarche réinvestie des promenades apporte une nouvelle façon d’appréhender la métropole. La marche à pied permet non seulement de prendre son temps, mais aussi et surtout de prendre son espace, et de se laisser en retour surprendre par lui.

5. Les promenades ouvrent un espace de dialogue collectif. Plaçant tout le monde sur un pied d’égalité, les Promenades du Grand Paris offrent l’occasion d’articuler discours professionnel sur la ville et usage quotidien de la ville. Pas à pas, une expérience collective prend forme et le dialogue s’installe. Les promenades sont un moment d’échange sur les environnements urbains et la façon dont nous les percevons.

6. Comprendre le Grand Paris, c’est tisser des liens entre les territoires. Les Promenades du Grand Paris sont une occasion de questionner les limites et de dépasser les frontières. On englobe ainsi d’un même regard les territoires stratégiques, les interstices et les alentours qui les côtoient et les constituent. Les Promenades du Grand Paris invitent les habitants à multiplier et à diversifier leurs trajectoires, en leur faisant découvrir ou redécouvrir des ailleurs.

A la fois éphémères et durables, dans l’espace comme pour le promeneur, les Promenades du Grand Paris créent des traces. Par petites touches, elles participent à une meilleure compréhension et contribuent à la construction de la métropole parisienne. Elles visent ainsi à écrire collectivement de nouveaux récits du Grand Paris.