PROMENADE A SAINT-GERMAIN-EN-LAYE et ROCQUENCOURT : la résidence de standing des Trente Glorieuses

Cycle "Autour de Jean Dubuisson" - Promenade 2

Cycle conçu par Élise Guillerm, doctorante à l’université Paris 1, autour de l’exposition "Vers de nouveaux logements sociaux" (galerie d’architecture moderne et contemporaine), en lien avec le fonds d’archives conservé par la Cité de l’architecture et du patrimoine et les collections d'architecture du Centre Pompidou

Le SHAPE Village à Saint-Germain-en-Laye (1951-1952), partie construite par Jean Dubuisson. Cité de l’architecture et du patrimoine, fonds Jean Dubuisson.


Samedi 5 novembre de 13h à 18h

À Rocquencourt (résidence du Parc) et Saint-Germain-en-Laye (SHAPE Village de Jean Dubuisson et Félix Dumail)

Édifiées à deux décennies de distance – des années 1950 aux années 1970 –, ces deux réalisations correspondent à des contextes bien différents : fin de la Reconstruction pour Saint-Germain-en-Laye et aménagement de la Région parisienne pour Rocquencourt. Chantier de préfabrication exemplaire dans un cas et résidence au luxe opulent dans l’autre, ces opérations sont cependant marquées par la même attention au paysage, par la recherche du confort intérieur et par la pureté des élévations caractéristiques de leur concepteur. Tous deux labellisés « Patrimoine du XXe siècle » en 2008, ces ensembles permettent d’apprécier, au-delà de l’évolution stylistique, les enjeux de l’urbanisation des Trente Glorieuses dans la région parisienne, dans un contexte de conquête de nouveaux territoires.

Le SHAPE Village présente de plus la particularité de consister en deux parties commandées simultanément, vers 1950, par le ministère de la Reconstruction et de l’urbanisme à deux architectes très différents, qu’on peut sur bien des points opposer l’un à l’autre. Au jeune Jean Dubuisson, impatient d’expérimenter les filières de préfabrication que les pouvoirs publics veulent alors favoriser, est ainsi associé Félix Dumail, auteur de très belles cités jardins dans l’entre-deux-guerres, tenant de méthodes de construction traditionnelles. Chacun tente de convaincre le ministère de la pertinence de son approche du chantier. Ces enjeux seront mis en lumière avec la participation d’Hubert Lempereur, architecte spécialiste de Félix Dumail.


Avec Élise Guillerm, doctorante, université Paris 1 ; Yves Clerget, vice-président des Promenades urbaines, responsable de la pédagogie Ville, Architecture, Design au Centre Pompidou et Hubert Lempereur, architecte.

Rendez-vous : 13 h sur le parvis de la gare des Chantiers à Versailles (trains au départ de la gare Montparnasse) ; le retour sur Paris s’effectue par le RER A depuis Saint-Germain-en-Laye).

Frais de participation : 10 euros

> S'inscrire