SAMEDI 9 AVRIL - 14H-18H - De Stalingrad aux Panoyaux ...

… LA LONGUE TRANSFORMATION DE LA VILLE SUR ELLE-MEME.

Données à l’État en 2014 et conservées par la Cité de l’architecture et du patrimoine (Centre d’archives d’architecture du xxe siècle), les archives de Bernard Huet sont capitales pour comprendre le renouveau de la pensée urbaine en France, dont il est l’une des figures importantes.

Un cycle de deux promenades propose de découvrir l’apport essentiel de Bernard Huet au renouveau de la pensée sur la ville et tout particulièrement sur Paris, à la toute fin du XXe siècle. Si certaines de ses interventions sont très fréquentées – sans que sa contribution essentielle soit connue et facile à percevoir - (Champs-Élysées, place Stalingrad, parc de Bercy), d’autres, au contraire, sont peu connues (immeuble rue des Panoyaux et rue Ramponeau) et contiennent en elles toute la complexité de son approche.

Open in new window
Bernard Huet, Aménagement du parvis de la cathédrale, Amiens : pignon ouest de l’immeuble d’habitation, 1998 (Cleary Connolly, perspectiviste)
©SIAF/CAPA/Archives d'architecture du xxe siècle


Le bassin de la Villette tel que nous le connaissons est le fruit de l’évolution sur plus de deux siècles d’une grande composition urbaine qui s’achève avec l’intervention de Bernard Huet.

Situés à Ménilmontant, les immeubles de la rue des Panoyaux, nés de la transformation d’ateliers d’artisans en ateliers d’artistes et de la modernisation d'un habitat traditionnel, soutiennent un dialogue entre des bâtiments existants et leur extension contemporaine.

Ces deux exemples illustrent parfaitement ce que Bernard Huet entend par « art urbain » en étudiant la ville comme un palimpseste, pour ce qui est de la place Stalingrad, et en respectant les continuités physiques et historiques d'un tissu urbain, pour les Panoyaux.

Avec Jean-Pierre Feugas, architecte proche de Bernard Huet.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Réservation terminée