DIMANCHE 26 MAI - 14H-18H - [LES PERLES/DRAC IDF] 115° SE-NO "le Déni des Axes"

L’AXE MAJEUR A RENDEZ-VOUS AVEC L'AXE MAGISTRAL SUR L'ÎLE-DE-CHATOU

Promenade proposée dans le cadre du cycle LES PERLES/Cycle de promenades-alerte « Paysage » relatives au territoire du Grand Paris en Île-de-France.

Open in new window
© Marie-Emilie Porrone

« Le paysage est partout où je peux-je sais- y trouver un kiosque » François Jullien Vivre de paysage ou l’impensé de la Raison"

. Le kiosque, issu des paysages chinois, est dans cet ouvrage le lieu d’une connivence avec le paysage, contraire à la table d’orientation : le kiosque n’est ni dedans ni dehors ni devant, il n’offre pas la contemplation du monde, mais il permet, dans l’entre, le passage, de réaliser véritablement le paysage (F.Jullien, 2014).
C’est cette connivence que nous recherchons, à partir de nœuds, de liens, de sensations. Pour mettre en tension le paysage du Grand Paris, nous nous sommes intéressés à la rencontre de deux axes, l’axe historique partant du Louvre, dit aussi Axe Magistral, et l’Axe Majeur de Cergy-Pontoise.

Pouvons-nous, par la promenade urbaine, mettre en valeur le potentiel de l’Axe Majeur à figurer sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité ? Qu’a à dire et à offrir l’axe régalien et océanique à l’axe sculptural et poétique ? Pour l’apprendre, tentons d’ouvrir les perspectives !

Dans notre quête il y eut des errances dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye, des sculptures en béton de terre de Dani Karavan (exposition Adama, galerie Jeanne Bucher-Jæger Paris espace Marais 2018), des tentatives de vol par rêves de téléphérique, nous fûmes danseurs funambules à la manière de Rimbaud :

« J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse » Arthur Rimbaud, illuminations, fragments 1873-1875.

Il y eut encore des échos éparpillés, un morceau d’île sauvage à Chatou, des blessures urbaines et des entraves.

Il est apparu alors au fil de nos rencontres et de nos franchissements : le déni des Axes. Passé l’Arche de la Défense, l’axe se perd, tout comme le rayon laser bleu de la Tour Belvédère s’évanouit passé le carrefour de Ham (à Neuville sur Oise).

Le fil conducteur de cette promenade se précisera définitivement avec notre rencontre avec Gilles Saussier autour de son exposition 180 km avant la mer qui se déroule à l'espace d'art la TTTTTTerrasse du 6 au 19 juin 2019. Depuis l'installation proposée dans la Vitrine, nous suivrons la ligne de l'axe historique parisien. Axe que l'artiste a prolongé et fait tracer en 2009 par l'Institut Géographique National (IGN) jusqu'à la mer, au dessus du Havre au débouché des Basses falaises. Depuis dix ans, le projet 180 km avant la mer permet d'engager des observatoires informels du paysage avec les habitants des territoires traversés par cette ligne imaginaire. Nous explorerons le prolongement de l'Axe historique parisien à travers les cités HLM emblématiques de Nanterre (Provinces Françaises, M. Berthelot, A. France), longerons Nanterre Université (photographie initiale depuis le toit-terrasse du département d’archéologie) et les principaux grands chantiers en cours (Nanterre Cœur de Ville, échangeur A14/A86, Papeteries de la Seine) jusqu'à la Seine face au site de l'ancienne guinguette L'Île Fleurie.

Parfois il nous faudra être des taupes sinon des oiseaux pour suivre hors-sol cet axe géo-morphologique et historique. Ce parcours empruntera plusieurs jardins dont le Jardin d'Anatole cultivé sur un délaissé ferroviaire par le Collectif des Résidents d'Anatole France (CRAF) et le Parc départemental du Chemin-de-l'Île, conçu par Guillaume Geoffroy-Dechaume, paysagiste disparu au début du chantier, et doublement absent de la signalétique du Conseil départemental, maître d'ouvrage actuellement.

C'est une promenade-alerte "Paysage" pour honorer notre PERLE initiale "la rencontre de l'Axe Magistral et l'Axe Majeur sur l'Île de Chatou", figure de territoire naturelle, construite, et métaphorique pour laquelle nous rêvons d'une inscription au patrimoine mondial de l'humanité-UNESCO.
Promenade devenue "Déni des Axes" par la disparition des porteurs de ces figures de paysage pour le moment.

Avec Marie-Émilie Porrone, conférencière et historienne de l’art, Jacques Deval, architecte de paysage, et Gilles Saussier, photographe artiste en résidence à l'espace d'art la TTTTTTerrasse de Nanterre.

Et les intervention de Caroline Motta, architecte docteur en urbanisme, co-pilote avec Bertrand Warnier de l’atelier « Révéler et mettre en œuvre le paysage des métropoles » Les Ateliers internationaux de Cergy-Pontoise 2012 et de William Hayon, architecte urbaniste en chef de l'État et co-auteur avec Jean-François Chevier de Paysages Territoires - L'île de France comme métaphore (Ed. Parenthèses 2002),
La participation de Sandrine Moreau et Line Francillon de l'Espace d'art la TTTTTTerrasse de Nanterre.

Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d'Île-de-France - Ministère de la Culture.

Open in new window
© Gilles Saussier, IGN

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Réservation terminée