DIMANCHE 17 JUIN - 13H-17H30 - [ CITÉ CHAILLOT ] Le Mémorial des martyrs...

... DE LA DÉPORTATION

La Cité propose, en collaboration avec l’association Les Promenades urbaines, des visites permettant la compréhension de sites architecturaux et urbains, historiques ou contemporains, par la pratique de l’in situ. Certaines prolongent la visite des galeries permanentes, d’autres d’expositions temporaires.


© Régis Labourdette

Le Mémorial des martyrs de la Déportation, inauguré en 1962, est une belle synthèse des réalisations précédentes de Georges-Henri Pingusson et, en même temps, une exaltation intériorisée du symbolique en architecture. Pour comprendre un tel lieu de mémoire, la documentation proposée par l’exposition de la Cité de l’architecture nous sera une étape préparatoire des plus utiles. Puis, la comparaison avec le Mémorial de la Shoah (1956) de Goldberg et Persitz permettra de comprendre combien l’usage de l’abstraction est aussi impressionnant mais si différent dans les deux cas : si la conscience du caractère global de l’horreur est un point commun dans les deux monuments, le Mémorial des martyrs de la déportation nous plonge directement dans la déploration individuelle quand le Mémorial de la Shoah nous entraîne dans un espace de recueillement collectif.

Avec Régis Labourdette, historien de l'art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 16 JUIN - 10H30-13H - [PROMENADE FAMILLE] Corps peints et sculptés...

... À PHOTOGRAPHIER DANS LES RUES DU MARAIS

Convaincues que les enfants font quotidiennement l'expérience de la ville et en seront nécessairement demain les principaux artisans, Les Promenades urbaines proposent désormais des promenades-familles à destination des petits promeneurs (6-12 ans), accompagnés de leurs parents ou de leurs proches.

Cette promenade famille est ouverte à tous. Elle s’inscrit en particulier dans le cadre des Ateliers Citoyens de Paris. Les Ateliers Citoyens de Paris vous proposent de nombreuses formations théoriques ou pratiques. Les formations sont gratuites dans la limite des places disponibles. Elles s’adressent aux Parisiennes et aux Parisiens détenteurs de la CARTE CITOYENNE-CITOYEN DE PARIS.

Si vous n’avez pas encore votre carte Citoyenne-Citoyen de Paris et que vous souhaitez participer à ces formations, commandez la en suivant ce lien : https://cartecitoyenne.paris.fr/commande/
La Carte Citoyenne-Citoyen de Paris est ouverte à toutes les Parisiennes et tous les Parisiens sans condition de nationalité et à partir de 7 ans. Chaque résident de la ville de Paris peut la demander et profiter de l'ensemble de l'offre proposée. Elle est gratuite et sans engagement et peut être demandée à tout moment. Grâce à cette carte vous pourrez bénéficier de formations, rencontrer des élus, avoir accès à des évènements civiques, culturels et sportifs…
Parisiennes, Parisiens, n’attendez pas pour commandez votre carte Citoyenne-Citoyen de Paris !


© Régis Labourdette

De temps en temps, des humains, des animaux ou des végétaux exhibent leur corps vivant dans la pierre des immeubles : comment ces corps parviennent-ils à vivre une nouvelle vie dans l’architecture et la ville ? Dans cette promenade explicitement destinée à nourrir le dialogue entre enfants et adultes, on essaiera de photographier ensemble ces aventures pour ensuite les partager.

Avec Régis Labourdette, historien de l'art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

MARDI 5 JUIN - 10H-12H30 - [ CAMPUS CONDORCET ] Le Campus Condorcet...

... À LA CROISÉE D'UNE TRAME VERTE EXISTANTE

Le Campus Condorcet propose, en partenariat avec l'association Promenades Urbaines de partir à la découverte du territoire du Campus au travers de son histoire, et des grandes transformations sociales, urbaines, économiques et culturelles qui le façonnent.


© Google Maps / Elisabetta Cereghini

Jardins, cours plantés, noués et « ha-ha ». Les formes végétales du Campus Condorcet sont riches, diversifiées. Elles reflètent la complexité et l’inattendu des espaces de nos villes. Elles tissent avec les jardins, les allées plantées et les squares existants, une trame que nous découvrirons au long de la promenade. Des "jardins" de l'avenue Wilson (A1/à Saint Denis) au square Diderot, en passant par les jardins des résidences, nous observerons ces lieux diversement aménagés selon les moments historiques, les programmes urbains, les pratiques sociales… Des lieux que nous habitons aujourd’hui et qu’introduisent ceux de demain, du Campus Condorcet.

Avec Elisabetta Cereghini, architecte-paysagiste.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 3 JUIN - 14H30-17H30 - Bon souvenir de... Mai 68

Troisième réalisation de la série intitulée « La ville en mots », Bon souvenir de... Mai 68 fait donc un retour en arrière tout à fait subjectif sur des moments difficiles à cerner.


© Régis Labourdette

La commémoration ou simplement la mémoire des événements d’une certaine importance sont en général le monopole des notables. Mai 68 n’échappe évidemment pas à cette triste habitude. En rupture avec ce travers, voici une promenade dont les diverses stations, en plusieurs hauts lieux du Quartier latin, seront accompagnées de la lecture d’un texte –d’inspiration quelque peu autobiographique- peut-être marqué de naïveté, d’aveuglement politique, de sensiblerie voire d’afféterie, mais en tout cas dénué de la moindre concession à quelque doxa ou consensus que ce soit. C’est l’histoire fragmentaire mais authentique d’un certain Amiel à cette époque.

Avec Régis Labourdette, historien de l'art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 27 MAI - 14H-18H - [ FORUM DES IMAGES ] Les troublantes aventures de...

LA DÉFENSE ET DU CNIT

Le Forum des images et les Promenades urbaines poursuivent leur collaboration. Ils proposent de prolonger le décryptage in situ de la ville par le visionnage d'extraits de films documentaires ou de fiction dans la Salle des collections. L'espace et le temps de la ville prennent ainsi un relief supplémentaire et parlent autrement à notre compréhension sensible des faits urbains.


© Régis Labourdette

Alors que le quartier de la Défense portait encore le nom de butte de Chantecoq, il fut intégré au grand axe de l’ouest parisien venu du château royal du Louvre, ce fut le début de sa glorieuse histoire. Dans les années 20 du XXe siècle, on commença à penser à un aménagement grandiose ; en 1956, fut conçu le fameux CNIT (Centre national des industries et des techniques) ; en 1964, on retint l’idée d’une dalle à des fins d’unification ; on continua à construire des tours que les exégètes de cette grande affaire attribuent à jusqu’à neuf époques ! Et l’aventure continue. Retenons le CNIT, ce bâtiment remarquablement novateur, comme point de référence, et essayons de comprendre à partir de lui les enjeux et la morphologie des grandes étapes urbaines de ces lieux.
Au Forum des images, des extraits de documentaires de dates diverses (Magazine du rail 1960, Ricard1966, Berne 1971...) ou de fictions (Blier 1979, Berry 1987, Gélard 1996 ou Bral 2012), sans oublier quelques références obligées à Jacques Tati, seront à même de nous aider à construire une idée plus acérée des questions posées par ce type d’urbanisme ou de monument.

Avec Régis Labourdette, historien de l'art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 26 MAI - 10H30-13H - [ PROMENADE FAMILLE ] La pierre, le métal...

... ET LE BÉTON : PHOTOGRAPHIER DES ASPECTS INATTENDUS DU MARAIS

Convaincues que les enfants font quotidiennement l'expérience de la ville et en seront nécessairement demain les principaux artisans, Les Promenades urbaines proposent désormais des promenades-familles à destination des petits promeneurs (6-12 ans), accompagnés de leurs parents ou de leurs proches.

Cette promenade famille est ouverte à tous. Elle s’inscrit en particulier dans le cadre des Ateliers Citoyens de Paris. Les Ateliers Citoyens de Paris vous proposent de nombreuses formations théoriques ou pratiques. Les formations sont gratuites dans la limite des places disponibles. Elles s’adressent aux Parisiennes et aux Parisiens détenteurs de la CARTE CITOYENNE-CITOYEN DE PARIS.

Si vous n’avez pas encore votre carte Citoyenne-Citoyen de Paris et que vous souhaitez participer à ces formations, commandez la en suivant ce lien : https://cartecitoyenne.paris.fr/commande/
La Carte Citoyenne-Citoyen de Paris est ouverte à toutes les Parisiennes et tous les Parisiens sans condition de nationalité et à partir de 7 ans. Chaque résident de la ville de Paris peut la demander et profiter de l'ensemble de l'offre proposée. Elle est gratuite et sans engagement et peut être demandée à tout moment. Grâce à cette carte vous pourrez bénéficier de formations, rencontrer des élus, avoir accès à des évènements civiques, culturels et sportifs…
Parisiennes, Parisiens, n’attendez pas pour commandez votre carte Citoyenne-Citoyen de Paris !


© Régis Labourdette

Quartier patrimonial par excellence, le Marais ne se prive pourtant pas de mêler, combiner ou opposer matériaux traditionnels et matériaux modernes. Dans cette promenade explicitement destinée à nourrir le dialogue entre enfants et adultes, on s’attachera à mettre en scène ces drôles de rencontres dans des photographies à créer ensemble et à partager.

Avec Régis Labourdette, historien de l'art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 6 MAI - 13H-17H - [ CITÉ CHAILLOT ] Le Mémorial des martyrs...

... DE LA DÉPORTATION

La Cité propose, en collaboration avec l’association Les Promenades urbaines, des visites permettant la compréhension de sites architecturaux et urbains, historiques ou contemporains, par la pratique de l’in situ. Certaines prolongent la visite des galeries permanentes, d’autres d’expositions temporaires.


© Régis Labourdette

Le Mémorial des martyrs de la Déportation, inauguré en 1962, est une belle synthèse des réalisations précédentes de Georges-Henri Pingusson et, en même temps, une exaltation intériorisée du symbolique en architecture. Pour comprendre un tel lieu de mémoire, la documentation proposée par l’exposition de la Cité de l’architecture nous sera une étape préparatoire des plus utiles. Puis, la comparaison avec le Mémorial de la Shoah (1956) de Goldberg et Persitz permettra de comprendre combien l’usage de l’abstraction est aussi impressionnant mais si différent dans les deux cas : si la conscience du caractère global de l’horreur est un point commun dans les deux monuments, le Mémorial des martyrs de la déportation nous plonge directement dans la déploration individuelle quand le Mémorial de la Shoah nous entraîne dans un espace de recueillement collectif.

Avec Régis Labourdette, historien de l'art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 5 MAI - 14H-18H - [ CITÉ CHAILLOT ] 10 ans d'acquisitions (2007-2017) :

UNE MÉMOIRE EN MOUVEMENT

La Cité propose, en collaboration avec l’association Les Promenades urbaines, des visites permettant la compréhension de sites architecturaux et urbains, historiques ou contemporains, par la pratique de l’in situ. Certaines prolongent la visite des galeries permanentes, d’autres d’expositions temporaires.


© CAPA

Inaugurés à l'automne 2017, les accrochages « Dix ans d'acquisitions » et « Dix ans de restaurations » entrouvrent la porte sur la constitution et l'entretien de ses collections que la Cité de l'architecture et du patrimoine a menés depuis l'ouverture au public en septembre 2007. Sur tout le territoire français (et au-delà), du XIXe siècle à aujourd'hui (et bien plus tôt pour les œuvres du musée des Monuments français), maquettes, objets, dessins et autres supports témoignent des multiples courants de l'architecture française.

Après une découverte diagonale de ces deux petites expositions sous l'angle des édifices parisiens, la promenade proprement dite se déroulera dans le 19e arrondissement. À partir des maquettes ou de dessins de façades de Jean-Pierre Buffi, de Bernard Huet et de Vladimir Mitrofanoff vus dans l'exposition, nous explorerons le renouveau des immeubles parisiens à partir de 1980 : le dessin des façades propose de nouvelles urbanités, tout en opérant un retour au gabarit haussmannien.
De la rue Mathis au Centquatre, du jardin Éole au passage Goix, les derniers 25 ans de reconstruction « de la ville sur la ville » seront ainsi auscultés comme autant de réponses au Droit à la ville revendiqué par Henri Lefebvre en 1968.

Avec Catherine Blain, architecte et historienne, Régis Labourdette, historien de l'art et photographe, et David Peyceré, responsable du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 29 AVRIL - 14H-18H - Le nouveau visage du quartier Montparnasse


© Nouvelle AOM / RSI Studio

Nous assistons sous nos yeux à une profonde transformation du quartier Maine-Montparnasse. Depuis sa construction dans les années 60, la tour n'a pas connu de transformation jusqu'au projet en cours de l'agence Nouvelle AOM, tandis que la gare, agrandie dans les années 80/90, connait à présent de nouvelles rénovations, par les architectes AREP Group et Jouin Manku.

Tels des archéologues urbains, nous irons à la découverte de ces nouveaux projets en nous interrogeant sur l'avenir de ce site. Nous emprunterons des traversées poétiques et souvent inattendues, entre la tour, la gare et la dalle haute. Jusqu'à arriver dans des lieux surprenants, quasi secrets, et pourtant en plein cœur du quartier Maine-Montparnasse.

Avec Marie Colboc, architecte.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 22 AVRIL - 14H-18H - Paris 20e, urbanisme et confection...

... DE LA "CEINTURE VERTE" À LA "COUTURE URBAINE"


© David Boureau

Dès 1919, lors du concours pour l’aménagement et l’embellissement de Paris, est lancée l’idée de sauvegarder l’emprise de l’ancienne enceinte de Thiers pour doter la capitale d’une « ceinture verte », bandeau continu de jardins où s’insèrent harmonieusement de nouveaux ensembles de logements ainsi que des équipements. C’est sur ce projet que s’engage cette promenade, Porte de Montreuil, en parcourant différents ensembles HBM aux accents résolument hygiénistes (air, soleil, verdure). Ce mode d’intervention sur la ville existante, sous forme de ceinture avec ses « ensembles d’habitation », est ensuite interrogé au regard de certaines opérations des années 1980 puis, en déambulant dans les méandres d’anciennes rues de faubourgs, avec ses passages, venelles, vestiges et lieux de mémoire en confrontation. Descendant vers le centre de Paris, empruntant la rue Saint-Blaise et la rue des Orteaux, la rue des Haies et la rue des Vignoles, la réflexion sur l’habitat passe du « prêt à porter » à la « haute couture » – dont la qualité relève de la précision et de l'unicité du travail sur mesure, avec une surface mesurée de tissu…

Avec Nathan Emery, architecte.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 8 AVRIL - 14H-18H - Paris 13e, de la dalle des Olympiades...

... À LA POTERNE DES PEUPLIERS


© Marie Colboc

Nous vous proposons un parcours urbain et paysager à vivre comme une véritable immersion. Le tissu urbain de cette partie du 13e est varié, entre les tours des années 70, émergences et repères dans tout le quartier, et autres bâtiments à forte identité, dont les maisons de ville.

Nous observerons comment les riverains s'approprient aujourd'hui les espaces publics, notamment en pied de tours d'habitation, par des jardins partagés, ou sur les façades par le street art. Nous découvrirons de nouveaux projets d'aménagements paysagers et architecturaux.

Tout au long du parcours, nous irons sur les traces de la Petite Ceinture, et nous nous interrogerons sur son rapport avec le reste de la Ceinture Verte de cette partie de Paris.

Avec Marie Colboc, architecte.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 25 MARS - 14H-18H - De la Coulée Verte à la Petite Ceinture, Paris 14e

Nous vous proposons comme thématique "les espaces publics et paysagers" pour explorer autrement cet arrondissement de Paris.


© Castro Denissof Associés

En passant par la place de la Catalogne et son architecture des années 80, nous emprunterons la Coulée Verte Vercingétorix, en découvrant son étonnant passé.
Nous irons ensuite rejoindre la Ceinture Verte de cette partie de Paris, en découvrant un tout nouveau et surprenant quartier du 14e, la ZAC Broussais, qui est adossé à la Petite Ceinture.
En fin de parcours, nous traverserons les Maréchaux vers le périphérique et au delà, où de nouveaux aménagements sont en cours d'études.

Avec Marie Colboc, architecte.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 24 MARS - 14H-18H - [ CITÉ CHAILLOT ] Les bétons armés Hennebique...

... AUX ORIGINES D'UN MATÉRIAU


© Anonyme

Le Centre d’archives d’architecture du xxe siècle est l’un des lieux secrets de la Cité de l’architecture.

Après l’avoir visité, une promenade partira, sur la piste d’un fonds d’archives très particulier qu’il conserve – celui de l’ingénieur François Hennebique, « inventeur » du béton armé –, à la recherche du béton armé dans le 13e arrondissement, jusqu’au siège de la maison Hennebique sis rue Danton dans le 6e.

Le béton armé, matériau discret qui s’efface souvent derrière enduits et parements, est pourtant omniprésent dans la construction contemporaine. Il a révolutionné tout à la fois les procédés et l’économie de la construction, ainsi que les formes architecturales.

Avec David Peyceré, responsable du Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, et Marie-Laure Guihard, chargée de projets d’aménagement.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 11 MARS - 14H-18H - [ FORUM DES IMAGES ] Des trains dans la ville...

... À LA GARE DU NORD

Le Forum des images et les Promenades urbaines poursuivent leur collaboration. Ils proposent de prolonger le décryptage in situ de la ville par le visionnage d'extraits de films documentaires ou de fiction dans la Salle des collections. L'espace et le temps de la ville prennent ainsi un relief supplémentaire et parlent autrement à notre compréhension sensible des faits urbains.


© Régis Labourdette

Le XIXe siècle a monumentalisé le progrès technique en valorisant l’architecture des gares. Mais les gares ne sont pas toutes conçues sur le même modèle : certaines ont l’apparence de beaux immeubles ; certaines sont une grande entrée solennelle ; certaines affichent explicitement ce qu’elles sont. L’architecte de la gare du Nord, Hittorff, a adopté une position paradoxale, il a voulu en faire un lieu très monumental comme s’il s’agissait d’un arc de triomphe urbain, et en même temps il a tenu à y instaurer une relation très directe avec la fonction ferroviaire. À nous de décrypter ce parti surprenant et de voir comment les diverses modifications ultérieures ont joué avec des principes premiers si complexes.
Puis, au Forum des images, c’est à partir de ces questions générales que nous visionnerons quelques extraits cinématographiques. Maurice Tourneur (1931), Georges Franju (1967), François Ode (1977), ou encore Lys Flowerday (1993) ne donneront certainement pas de réponses directes mais replaceront les choses dans le contexte de l’imaginaire très varié que cette gare a pu inspirer.

Avec Régis Labourdette, historien de l'art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 17 FEVRIER - 14H-18H - [PAVILLON DE L'ARSENAL] Canal de l'Ourcq...

... INVENTONS LA METROPOLE

Le Pavillon de l’arsenal organise entre novembre 2017 et mars 2018 l’exposition des projets lauréats du concours ‘Inventons la métropole’. Cette exposition soulèvera de grands enjeux pour parler de l'innovation dans la métropole de demain, dans la relation aux futures gares du Grand Paris Express, à l'espace Pleyel, ou encore à d'autres sites emblématiques.

Alors que les chantiers ne sont pas commencés, que les gares du Grand Paris Express ne sont pas encore visibles, les Promenades urbaines anticiperont les changements apportés aux territoires traversés.

Cinq promenades urbaines composeront un feuilleton de la métropole, qui contribuera à créer un imaginaire autour de la métropole de demain. Les promenades forment des récits qui permettent d’appréhender en marchant ce que les usagers pourront rêver lors de leurs parcours sur ces territoires en mutation, et contribuent à leur appropriation.


© Google maps

Le canal, initialement destiné à l’approvisionnement de Paris en eau, denrées agricoles et matériaux de construction, flux vital d’une activité industrielle disparue, reste un réseau qui tourne le dos à la ville.
La promenade s’appuie sur cette infrastructure aujourd’hui en friche. Elle aura pour objectif d’appréhender la mutation de certains sites qui, tout en conservant les traces d’un passé révolu, répondront aux nouveaux critères de développement.

Nous aborderons lors de la promenade, les grands thèmes chers au renouveau de ce secteur de la banlieue :
- la révélation des identités métropolitaines de l’Ourcq – patrimoine bâti, ports, voies de circulation, friches, emprises foncières – par la création d’un espace public connecté aux communes, intégrant les franchissements du canal
- le développement de l’accessibilité au canal à travers son inscription dans le paysage, porté par les projets urbains
- une nouvelle dynamique portée par les activités économiques tant portuaires que tertiaires, couplée avec l’attractivité du lieu, tant en terme d’habitat que de lieu social et culturel

Le canal, ligne dans le paysage, fait l’objet d’aménagements en fonction des différents sites : une diversité d’usages économiques, portuaires, culturels et sportifs, se répartit, suivant un parcours séquencé.

Avec Arnould Davadant, architecte.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 11 FEVRIER - 14H-18H - [PAVILLON DE L'ARSENAL] De Clichy à Saint-Ouen..

... PERMANENCE ET INNOVATION

Le Pavillon de l’arsenal organise entre novembre 2017 et mars 2018 l’exposition des projets lauréats du concours ‘Inventons la métropole’. Cette exposition soulèvera de grands enjeux pour parler de l'innovation dans la métropole de demain, dans la relation aux futures gares du Grand Paris Express, à l'espace Pleyel, ou encore à d'autres sites emblématiques.

Alors que les chantiers ne sont pas commencés, que les gares du Grand Paris Express ne sont pas encore visibles, les Promenades urbaines anticiperont les changements apportés aux territoires traversés.

Cinq promenades urbaines composeront un feuilleton de la métropole, qui contribuera à créer un imaginaire autour de la métropole de demain. Les promenades forment des récits qui permettent d’appréhender en marchant ce que les usagers pourront rêver lors de leurs parcours sur ces territoires en mutation, et contribuent à leur appropriation.


© Régis Labourdette

Entre Clichy et Saint-Ouen, sous l'ombre tutélaire du Tribunal de Grande Instance en cours d'achèvement, trois opérations vont s'attacher à intégrer une intervention originale dans le tissu urbain préexistant, plus ou moins ancien, plus ou moins évolutif ou plus ou moins remarquable. À Clichy, c'est la fameuse Maison du Peuple de Beaudouin, Lods et Prouvé qui doit être adaptée à de nouveaux usages et largement complétée. À la porte de Saint-Ouen, logements et activités innovantes doivent nourrir la fluidité de ce nœud de circulation. Au marché aux Puces de Saint-Ouen, l'îlot dont l'ancienne imprimerie Chaix est la visible accroche devrait créer centralité et lien en accord avec le visage transformé de ce haut lieu du commerce de l'occasion et de l'art.

Avec Régis Labourdette historien de l’art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 03 FEVRIER - 14H-18H - [PAVILLON DE L'ARSENAL] Porte Brancion...

... ET SES ALENTOURS PROCHES : PARIS 14e ET 15e, VANVES ET MALAKOFF

Le Pavillon de l’arsenal organise entre novembre 2017 et mars 2018 l’exposition des projets lauréats du concours ‘Inventons la métropole’. Cette exposition soulèvera de grands enjeux pour parler de l'innovation dans la métropole de demain, dans la relation aux futures gares du Grand Paris Express, à l'espace Pleyel, ou encore à d'autres sites emblématiques.

Alors que les chantiers ne sont pas commencés, que les gares du Grand Paris Express ne sont pas encore visibles, les Promenades urbaines anticiperont les changements apportés aux territoires traversés.

Cinq promenades urbaines composeront un feuilleton de la métropole, qui contribuera à créer un imaginaire autour de la métropole de demain. Les promenades forment des récits qui permettent d’appréhender en marchant ce que les usagers pourront rêver lors de leurs parcours sur ces territoires en mutation, et contribuent à leur appropriation.


© Hardel Le Bihan Architectes

Le cœur de la promenade portera sur l'étude du site et du projet des lauréats, autour de la porte Brancion et du boulevard périphérique, entre Paris et Vanves. Nous nous interrogerons sur l'avenir du périphérique, faut-il le couvrir, le cacher, le franchir ? Comment y vivre au-dessus ? Quels en sont les enjeux écologiques ? Nous observerons quelles sont les possibilités d'intégration du boulevard périphérique dans Paris et ses villes limitrophes, par la construction au-dessus et à côté du périphérique de parcs, jardins, logements, équipements publics, permettant une continuité visuelle et bâtie de la ville.

Avec Marie Colboc, architecte.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 28 JANVIER - 14H-18H - [PAVILLON DE L'ARSENAL] Vitry-sur-Seine...

... GARE DES ARDOINES

Le Pavillon de l’arsenal organise entre novembre 2017 et mars 2018 l’exposition des projets lauréats du concours ‘Inventons la métropole’. Cette exposition soulèvera de grands enjeux pour parler de l'innovation dans la métropole de demain, dans la relation aux futures gares du Grand Paris Express, à l'espace Pleyel, ou encore à d'autres sites emblématiques.

Alors que les chantiers ne sont pas commencés, que les gares du Grand Paris Express ne sont pas encore visibles, les Promenades urbaines anticiperont les changements apportés aux territoires traversés.

Cinq promenades urbaines composeront un feuilleton de la métropole, qui contribuera à créer un imaginaire autour de la métropole de demain. Les promenades forment des récits qui permettent d’appréhender en marchant ce que les usagers pourront rêver lors de leurs parcours sur ces territoires en mutation, et contribuent à leur appropriation.


© Inventons la métropole du Grand Paris

Inventer la métropole c’est aussi inventer un nouveau moyen de transport : un métro tout autour de Paris, le Grand Paris Express. C’est à l’intersection de ce nouveau métro et de la ligne du RER C que va se créer une nouvelle gare qui sera aussi au cœur d’une des plus importantes opérations d’aménagement en France.

Cette promenade urbaine sera l’occasion de découvrir le projet lauréat d’Inventons la Métropole : “Vitry-sur-Seine gare des Ardoines ». Et aussi de comprendre le nouveau quartier des Ardoines prévu tout autour de la gare qui développera les activités industrielles déjà existantes et créera des bureaux, des commerces et des habitations.

Avec Patrick Urbain, architecte.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 27 JANVIER - 14h-18h - [CITE CHAILLOT] Globes. Architecture et sciences..

… EXPLORENT LE MONDE. SPHERES ET COUPOLES DANS LE PAYSAGE URBAIN PARISIEN.

La Cité propose, en collaboration avec l’association Les Promenades urbaines, des visites permettant la compréhension de sites architecturaux et urbains, historiques ou contemporains, par la pratique de l’in situ. Certaines prolongent la visite des galeries permanentes, d’autres d’expositions temporaires.


©CAPA

L’exposition « Globes. Architecture et sciences explorent le monde » conçue par Yann Rocher raconte une double histoire : comment les architectes ont participé, aux côtés des géographes, des astronomes, des mathématiciens, comme aussi des artistes, à la découverte du globe terrestre et du cosmos ainsi qu’à leur représentation. En prolongement de l’exposition, les promenades urbaines interrogeront comment, en retour, cette découverte majeure – le globe terrestre – est venue hanter et hante toujours l’architecture, ses utopistes et ses humanistes.

Le globe est un symbole de la connaissance de l'homme et de sa compréhension du monde. Les architectes ont souvent utilisé cette forme pour mettre en scène l'étendue du savoir humain. Les globes sont toutefois des formes assez rares dans les villes d'aujourd'hui. On peut cependant découvrir plusieurs formes de sphères et de coupoles, incongrues dans le paysage urbain, que l’on découvrira dans l’exposition puis en traversant le centre de Paris entre le jardin du Luxembourg et les Halles. Nous marcherons donc au fil de ces architectures, lors d’un parcours entre sciences et sacralité.

Avec Nathan Emery, architecte, et Yann Rocher, commissaire de l’exposition.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 20 JANVIER - 14H-18H - [PAVILLON DE L'ARSENAL] La ZAC Léon Blum...

...UNE NOUVELLE CENTRALITE A ISSY-LES-MOULINEAUX

Le Pavillon de l’arsenal organise entre novembre 2017 et mars 2018 l’exposition des projets lauréats du concours ‘Inventons la métropole’. Cette exposition soulèvera de grands enjeux pour parler de l'innovation dans la métropole de demain, dans la relation aux futures gares du Grand Paris Express, à l'espace Pleyel, ou encore à d'autres sites emblématiques.

Alors que les chantiers ne sont pas commencés, que les gares du Grand Paris Express ne sont pas encore visibles, les Promenades urbaines anticiperont les changements apportés aux territoires traversés.

Cinq promenades urbaines composeront un feuilleton de la métropole, qui contribuera à créer un imaginaire autour de la métropole de demain. Les promenades forment des récits qui permettent d’appréhender en marchant ce que les usagers pourront rêver lors de leurs parcours sur ces territoires en mutation, et contribuent à leur appropriation.


© Régis Labourdette

L’évolution urbaine extrêmement dynamique d’Issy-les-Moulineaux est évidemment liée à la récupération de terrains anciennement industriels ou militaires, mais la modification des usages –écologie et numérique notamment- et l’arrivée d’une des gares du Grand Paris Express sont aussi des éléments déterminants, particulièrement en ce qui concerne la ZAC Léon Blum.

Avec Régis Labourdette, historien de l’art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

MARDI 12 DECEMBRE - 14h-17h - Paris Rive Gauche

Les étudiants du Master 2 en ingénierie en parcours urbains et touristiques vous invitent à leur promenade.

À partir d'une formation assurée par l’association Les Promenades urbaines autour de la conception et de la pratique de la promenade urbaine appuyée sur plusieurs expériences in situ, les étudiants seront à même de se faire une idée de la spécificité de la promenade urbaine aussi bien que de sa diversité.

Ils sont invités aujourd'hui à passer à la pratique en vous proposant une promenade conçue et menée en groupe. Sont ainsi combinés travail en commun et regard extérieur.

Cette promenade prendra place à Paris Rive Gauche, et aura été précédée d'un premier volet qui aura eu lieu le mardi 5 décembre à Clichy Batignolles.



De l’ancien site industriel aux quartiers ouverts.

Ancien quartier industriel, Paris Rive Gauche montre aujourd’hui une nouvelle image. Aux côtés des nouvelles réalisations architecturales, se trouvent les anciens bâtiments transformés en pôles de savoir, de production intellectuelle et artistique. Dans le quartier Masséna, les Grands Moulins accueillent le centre universitaire Paris-Diderot, une riche production artistique s’est développée dans les Frigos, quant à la Sudac elle abrite aujourd’hui une école d’architecture. Parallèlement, le quartier Tolbiac voit les Halles Freyssinet devenir un important incubateur de start-up, tandis qu’au cœur du projet, la BNF incarne un immense pôle de recherche et transmission.

Par ailleurs, les quartiers Tolbiac et Masséna accordent une grande importance à l’espace public. C’est par la multiplication des jardins, le choix de créer des passerelles entre les espaces et l’adoption de l’urbanisme en îlots ouverts que s’opère la démarche d’ouverture. Dans ce contexte, les bâtiments industriels réhabilités, tout comme les constructions récentes s’affirment comme des espaces rythmés par les flux des usagers. C’est un ensemble urbain que les habitants et les usagers peuvent traverser à la fois à pied et visuellement.


Avec Anichati Aboubacar, Florian Corcho, Nausicaä Paolucci et Lyes Takaourabt, étudiants en Master 2 professionnel en Ingénierie des parcours urbains et touristiques (Université Paris 13).

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

MARDI 5 DECEMBRE - 14h-17h - Clichy-Batignolles

Les étudiants du Master 2 en ingénierie en parcours urbains et touristiques vous invitent à leur promenade.

À partir d'une formation assurée par l’association Les Promenades urbaines autour de la conception et de la pratique de la promenade urbaine appuyée sur plusieurs expériences in situ, les étudiants seront à même de se faire une idée de la spécificité de la promenade urbaine aussi bien que de sa diversité.

Ils sont invités aujourd'hui à passer à la pratique en vous proposant une promenade conçue et menée en groupe. Sont ainsi combinés travail en commun et regard extérieur.

Cette promenade prendra place à Clichy Batignolles, et sera suivie d'un second volet qui aura lieu le mardi 12 décembre à Paris Rive Gauche.




Le projet Clichy-Batignolles réinvestit l’enclave ferroviaire des Batignolles en tissant des liens entre le passé et le présent autour du quartier.

Clichy Batignolles est un projet d’envergure qui va apporter un souffle nouveau à la partie Nord-ouest de la capitale parisienne; plus précisément, il vient changer la vocation d’un quartier au passé purement ferroviaire et industriel. Il apporte une mixité sociale et fonctionnelle. Il connecte cette portion de la ville à son contexte urbain, et les nouvelles liaisons entre quartiers, pont, passerelles, rues, allées, désenclavent cette ancienne emprise ferroviaire.

Durant le parcours, on mettra l’accent sur certains éléments phares qui ont dictés l’aménagement actuel du quartier Clichy Batignolles ; le but sera de regarder, analyser et comprendre comment des éléments patrimoniaux ont fait du quartier ce qu’il est aujourd’hui. Comment passer d’un site à caractère ferroviaire fermé à un quartier ouvert sur la ville, comment apporter modernité, et écologie dans un quartier riche en histoire ?


Avec Naimi Sabrine, Djouher Belkacemi, Kamilia Arab et Dihia Ingrachen, étudiants en Master 2 professionnel en Ingénierie des parcours urbains et touristiques (Université Paris 13).

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

DIMANCHE 3 DÉCEMBRE - 14h-18h - [ FORUM DES IMAGES ] AU BONHEUR DES DAMES...

... ART, ARCHITECTURE ET COMMERCE.

Le Forum des images et les Promenades urbaines poursuivent leur collaboration. Ils vous proposent de prolonger le décryptage in situ de la ville par le visionnage d'extraits de films documentaires ou de fiction dans la Salle des collections. L'espace et le temps de la ville prennent ainsi un relief supplémentaire et parlent autrement à notre compréhension sensible des faits urbains. En décembre, le thème des grands magasins nous amènera à envisager une certaine évolution sociale sur environ deux siècles.


© Régis Labourdette

Dans cette trépidante évolution sociale que le roman écrit par Zola en 1883 exalte, une grande place est réservée à la relation que les protagonistes entretiennent avec les lieux, avec les espaces, avec la ville en devenir, avec les nouveaux temples de la consommation que sont les grands magasins. Essayons de sonder cet aspect des choses en diversifiant notre regard : relisons certains passages en les mettant en regard avec la structure de plusieurs de ces cathédrales. Du Bon Marché aux Galeries Lafayette en passant par le Printemps, que de différences dans le traitement des volumes et donc dans l’esprit !

Puis le Forum des images nous offrira la possibilité de visionner quelques passages des films de Duvivier (1929) et Cayatte (1943). Ce sera l’occasion de comparer une vision historique, fidèle à l’époque du roman, et une adaptation modernisée dans le Paris des années 20. Quelle meilleure manière de nous amener à réfléchir aux évolutions du grand commerce qui ont suivi et peut-être à celles qui nous attendent ?

Avec Régis Labourdette, historien de l'art et photographe.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 2 DECEMBRE - 14h-18h - [ CITE CHAILLOT ] Globes, architecture et sciences

… DE LA CITÉ CHAILLOT À SURESNES

La Cité propose, en collaboration avec l’association Les Promenades urbaines, des visites permettant la compréhension de sites architecturaux et urbains, historiques ou contemporains, par la pratique de l’in situ. Certaines prolongent la visite des galeries permanentes, d’autres d’expositions temporaires.


©Globe de l'école de plein-air, Suresnes. MUS.

L’exposition « Globes. Architecture et sciences explorent le monde » conçue par Yann Rocher raconte une double histoire : comment les architectes ont participé, aux côtés des géographes, des astronomes, des mathématiciens, comme aussi des artistes, à la découverte du globe terrestre et du cosmos ainsi qu’à leur représentation. En prolongement de l’exposition, les promenades urbaines interrogeront comment, en retour, cette découverte majeure – le globe terrestre – est venue hanter et hante toujours l’architecture, ses utopistes et ses humanistes.

Les Promenades Urbaines vous emmèneront cette fois à la découverte de trois lieux exceptionnels autour du thème du globe. Nous commencerons à la Cité de l’architecture et du patrimoine, qui ouvrira les portes de l’exposition « Globes. Architecture et sciences explorent le monde ». Nous nous déplacerons ensuite voir l’école de plein air de Suresnes et son globe terrestre de Eugène Beaudoin et Marcel Lods. Nous finirons par l’exposition qui est consacré à sa restauration au Musée d’histoire urbaine et sociale de Suresnes pour questionner le lien étroit entre l’architecture et les sciences.

Avec Nathan Emery, architecte et Yann Rocher, commissaire de l’exposition.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 18 NOVEMBRE - 14h30-17h30 - De Clichy-Batignolles aux docks de Saint-Ouen

… FRICHES INDUSTRIELLES, RÉAMÉNAGEMENT URBAIN ET EXEMPLARITE ENVIRONNEMENTALE DES PROJETS URBAINS.


50 ANS DE L’APUR : IMAGINER PARIS ET LE GRAND PARIS 1967 I 2017 I 2067

Les 17 et 18 novembre prochain, l'Apur fêtera ses 50 ans. Deux jours pour redécouvrir les cinquante dernières années et imaginer les cinquante à venir : S'imaginer Paris et le Grand Paris 1967 I 2017 I 2067.
L’Apur créé en 1967 accompagne depuis 50 ans les politiques urbaines parisiennes et métropolitaines ; il est à la fois un observateur privilégié de la transformation des villes et un acteur engagé portant à la connaissance de tous des projections d’avenir. Fêter 50 ans offre l’occasion, avec les 25 partenaires adhérents de l’association, de parcourir notre histoire commune et d’imaginer demain.

Les 4 promenades proposées le 18 novembre s’inscrivent dans cette histoire parisienne et métropolitain.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


©R.Labourdette

PRÉSENTATION DE LA PROMENADE URBAINE :

Les évolutions sociales et urbaines ont conduit à transformer d’anciennes zones industrielles majoritairement délaissées en nouveaux quartiers : c’est le cas à Clichy Batignolles comme aux docks de Saint-Ouen, dont on peut suivre l’évolution.

Les aménageurs, s’appuyant sur une réflexion attachée à comprendre l’existant et notamment sur les études de l’Apur (Atelier parisien d’urbanisme), ont voulu créer de nouveaux morceaux de ville répondant aux besoins d’aujourd’hui.

La surprise de la promenade à laquelle nous vous convions est de montrer combien les propositions sont en réalité fort différentes, donnant donc l’image d’une ville aux multiples facettes. Et notre passage par la nouvelle rue Pierre-Rebière et par la tour Bois le Prêtre réaménagée ne contredira pas une diversité des plus revigorantes.

Avec Régis Labourdette, historien de l’art et photographe, et Gabriel Sénégas, référent Apur.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

POUR CELEBRER SES 50 ANS, L’APUR VA EGALEMENT METTRE EN LIGNE UN SITE WEB DEDIE A PARTIR DU 13 NOVEMBRE PROCHAIN : 50ans.apur.org

S’imaginer Paris et le Grand Paris depuis 1967

5 périodes, 50 événements, 10 000 pages d’archives numérisées qui racontent et retracent au travers de l’histoire de l’Apur, les évolutions de Paris et du Grand Paris.


AINSI QU’UNE SERIE DE CONFERENCES AU PAVILLON DE L’ARSENAL LE 18 NOVEMBRE DE 10H A 13H "PARIS – LE GRAND PARIS 1967 | 2017 | 2067" (présence à confirmer 50ans@apur.org) :
En présence des architectes acteurs de chaque période interpellés par les lauréats des Albums des jeunes architectes, paysagistes et urbanistes.

1967/1983 Une nouvelle vision pour Paris
avec Leonor Coutinho et Jean-Louis Subileau

1983/2001 Le retour de la ville
avec Christiane Blancot, François Grether et Nathan Starkman

2001/2024 La ville durable, l’ambition olympique
avec Dominique Alba et Patricia Pelloux

2024/2067 L’avenir métropolitain
avec Jean-Louis Missika et Carlos Moreno

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 18 NOVEMBRE - 14h30-17h30 - De la gare de Lyon à Charenton ...

… UNE MUTATION DE LA RIVE DROITE DE LA SEINE.


50 ANS DE L’APUR : IMAGINER PARIS ET LE GRAND PARIS 1967 I 2017 I 2067

Les 17 et 18 novembre prochain, l'Apur fêtera ses 50 ans. Deux jours pour redécouvrir les cinquante dernières années et imaginer les cinquante à venir : S'imaginer Paris et le Grand Paris 1967 I 2017 I 2067.
L’Apur créé en 1967 accompagne depuis 50 ans les politiques urbaines parisiennes et métropolitaines ; il est à la fois un observateur privilégié de la transformation des villes et un acteur engagé portant à la connaissance de tous des projections d’avenir. Fêter 50 ans offre l’occasion, avec les 25 partenaires adhérents de l’association, de parcourir notre histoire commune et d’imaginer demain.

Les 4 promenades proposées le 18 novembre s’inscrivent dans cette histoire parisienne et métropolitain.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


©P.Urbain

PRÉSENTATION DE LA PROMENADE URBAINE :

La promenade cherchera à mettre en valeur les grands projets parisiens auxquels l’Apur a participé dans la transformation de l’Est Parisien au cours de ces 50 ans. Elle se déroulera autour du Grand Axe Paris Est, de la gare de Lyon à Bercy et de sa liaison avec la ville de Charenton.

Au cours de cette promenade de trois heures environ, nous découvrirons :
- Les différentes étapes des projets depuis l’îlot Rapée jusqu’au projet de restructuration de la Gare de Lyon, avec la transformation de la gare et de ses différents accès ainsi que le nouveau paysage créé et les constructions attenantes.
- Le Ministère des finances, véritable building horizontal et le POPB restructuré et devenu Bercy Arena.
- La reconquête des berges de Seine et la réhabilitation des entreprises de matériaux de bâtiments situées le long des quais avec la nouvelle passerelle Simone de Beauvoir.
- Le Parc de Bercy : Un des trois grands parcs créés à Paris dans les années 90 avec le parc de la Villette et le parc André Citroën. Lieu de promenade et aussi de mémoire prenant en compte l’histoire liée au commerce du vin.
- La ZAC Bercy : le parc, les logements, la zone commerciale, sa programmation et sa réglementation novatrices pour l’époque.
- La création de Bercy Village construit sur d’anciens chais ; ce lieu fréquenté par les parisiens et les touristes est devenu un axe de loisirs et de flânerie piétonne.
- Enfin nous présenterons depuis le centre d’affaire Middex la création du futur quartier Bercy Charenton.

Avec Patrick Urbain, architecte, et Emmanuelle Roux, référente Apur.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

POUR CELEBRER SES 50 ANS, L’APUR VA EGALEMENT METTRE EN LIGNE UN SITE WEB DEDIE A PARTIR DU 13 NOVEMBRE PROCHAIN : 50ans.apur.org

S’imaginer Paris et le Grand Paris depuis 1967

5 périodes, 50 événements, 10 000 pages d’archives numérisées qui racontent et retracent au travers de l’histoire de l’Apur, les évolutions de Paris et du Grand Paris.


AINSI QU’UNE SERIE DE CONFERENCES AU PAVILLON DE L’ARSENAL LE 18 NOVEMBRE DE 10H A 13H "PARIS – LE GRAND PARIS 1967 | 2017 | 2067" (présence à confirmer 50ans@apur.org) :
En présence des architectes acteurs de chaque période interpellés par les lauréats des Albums des jeunes architectes, paysagistes et urbanistes.

1967/1983 Une nouvelle vision pour Paris
avec Leonor Coutinho et Jean-Louis Subileau

1983/2001 Le retour de la ville
avec Christiane Blancot, François Grether et Nathan Starkman

2001/2024 La ville durable, l’ambition olympique
avec Dominique Alba et Patricia Pelloux

2024/2067 L’avenir métropolitain
avec Jean-Louis Missika et Carlos Moreno

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 18 NOVEMBRE - 14H30 - 17H30 - Du bassin de la Villette au pont de Bondy ...

… LE CANAL DU XXE AU XXIE SIECLE.
Réhabilitation et requalification des espaces.

50 ANS DE L’APUR : IMAGINER PARIS ET LE GRAND PARIS 1967 I 2017 I 2067

Les 17 et 18 novembre prochain, l'Apur fêtera ses 50 ans. Deux jours pour redécouvrir les cinquante dernières années et imaginer les cinquante à venir : S'imaginer Paris et le Grand Paris 1967 I 2017 I 2067.

L’Apur créé en 1967 accompagne depuis 50 ans les politiques urbaines parisiennes et métropolitaines ; il est à la fois un observateur privilégié de la transformation des villes et un acteur engagé portant à la connaissance de tous des projections d’avenir. Fêter 50 ans offre l’occasion, avec les 25 partenaires adhérents de l’association, de parcourir notre histoire commune et d’imaginer demain.

Les 4 promenades proposées le 18 novembre s’inscrivent dans cette histoire parisienne et métropolitain.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


©A.Davadant

PRÉSENTATION DE LA PROMENADE URBAINE :

Une promenade urbaine en bateau, sur la partie « grand gabarit » du canal de l’Ourcq, est proposée dans le cadre du 50e anniversaire de l’Apur (Atelier Parisien d’Urbanisme).

Dans le cadre du développement du Grand Paris, avec le canal de l’Ourcq comme colonne vertébrale, l’Apur a établi une charte du paysage, des usages et de l’aménagement. Le canal, initialement destiné à l’approvisionnement de Paris en eau, denrées agricoles et matériaux de construction, flux vital d’une activité industrielle rare. Le projet du Grand Paris s’appuie notamment sur cette infrastructure, pour répondre aux nouveaux critères de développement suivant la charte établie par l’Apur sur le canal. L’aménagement du canal de l’Ourcq est similaire à celui opéré à Paris pour le canal Saint Martin dès les années 70.

Nous aborderons, lors de cette promenade les grands thèmes chers au renouveau de ce secteur de la banlieue :
- la révélation des identités métropolitaines de l’Ourcq – patrimoine bâti, ports, voies de circulation, friches, emprises foncières – par la création d’un espace public connecté aux communes, intégrant les franchissements du canal.
- le développement de l’accessibilité au canal à travers son inscription dans le paysage, porté par les projets urbains.
- une nouvelle dynamique portée par les activités économiques tant portuaires que tertiaires, couplée avec l’attractivité du lieu, tant en terme d’habitat que de lieu social et culturel.

Le canal, ligne dans le paysage soulignée par les berges et rangées de peupliers, fait l’objet d’aménagements en fonction des différents sites : une diversité d’usages économiques, portuaires, culturels et sportifs, se répartit suivant un parcours séquencé sur l’ensemble de son grand gabarit. Ce séquençage contribue à créer une continuité des zones urbaines situées de part et d’autre du canal.

Avec Arnould Davadant, architecte, et Amélie Noury, référente Apur.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

POUR CELEBRER SES 50 ANS, L’APUR VA EGALEMENT METTRE EN LIGNE UN SITE WEB DEDIE A PARTIR DU 13 NOVEMBRE PROCHAIN : 50ans.apur.org

S’imaginer Paris et le Grand Paris depuis 1967

5 périodes, 50 événements, 10 000 pages d’archives numérisées qui racontent et retracent au travers de l’histoire de l’Apur, les évolutions de Paris et du Grand Paris.


AINSI QU’UNE SERIE DE CONFERENCES AU PAVILLON DE L’ARSENAL LE 18 NOVEMBRE DE 10H A 13H "PARIS – LE GRAND PARIS 1967 | 2017 | 2067" (présence à confirmer 50ans@apur.org) :
En présence des architectes acteurs de chaque période interpellés par les lauréats des Albums des jeunes architectes, paysagistes et urbanistes.

1967/1983 Une nouvelle vision pour Paris
avec Leonor Coutinho et Jean-Louis Subileau

1983/2001 Le retour de la ville
avec Christiane Blancot, François Grether et Nathan Starkman

2001/2024 La ville durable, l’ambition olympique
avec Dominique Alba et Patricia Pelloux

2024/2067 L’avenir métropolitain
avec Jean-Louis Missika et Carlos Moreno

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 18 NOVEMBRE- 14h30-17h30 - Du Parc André Citroën au Parc Georges Brassens

… HISTOIRE D’UNE RECONQUÊTE DES FRICHES INDUSTRIELLES.

50 ANS DE L’APUR : IMAGINER PARIS ET LE GRAND PARIS 1967 I 2017 I 2067

Les 17 et 18 novembre prochain, l'Apur fêtera ses 50 ans. Deux jours pour redécouvrir les cinquante dernières années et imaginer les cinquante à venir : S'imaginer Paris et le Grand Paris 1967 I 2017 I 2067.

L’Apur créé en 1967 accompagne depuis 50 ans les politiques urbaines parisiennes et métropolitaines ; il est à la fois un observateur privilégié de la transformation des villes et un acteur engagé portant à la connaissance de tous des projections d’avenir. Fêter 50 ans offre l’occasion, avec les 25 partenaires adhérents de l’association, de parcourir notre histoire commune et d’imaginer demain.

Les 4 promenades proposées le 18 novembre s’inscrivent dans cette histoire parisienne et métropolitain.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


©Documentation française

PRÉSENTATION DE LA PROMENADE URBAINE :

Promenade urbaine et paysagère sillonnant deux anciennes friches industrielles transformées en deux parcs publics majeurs parisiens.
Nous irons à la découverte de leurs passés industriels, et de leurs évolutions urbaines, paysagères et architecturales opérées jusqu’à ce jour, et vers les projets futurs.
En partant des bords de Seine, nous traverserons les anciennes usines Citroën, réhabilitées depuis les années 1990 en un vaste programme immobilier dont 13 hectares de parc, le Parc André Citroën. Nous irons ensuite rejoindre la Petite Ceinture, et nous l’emprunterons en traversant tout le quartier, pour retrouver, comme sur les traces du passé, les anciens abattoirs de Vaugirard, lieu réhabilité depuis les années 1980 en un espace vert, le Parc Georges Brassens.

Avec Marie Colboc, architecte, et François Lhenaff, référent Apur.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

POUR CELEBRER SES 50 ANS, L’APUR VA EGALEMENT METTRE EN LIGNE UN SITE WEB DEDIE A PARTIR DU 13 NOVEMBRE PROCHAIN : 50ans.apur.org

S’imaginer Paris et le Grand Paris depuis 1967

5 périodes, 50 événements, 10 000 pages d’archives numérisées qui racontent et retracent au travers de l’histoire de l’Apur, les évolutions de Paris et du Grand Paris.


AINSI QU’UNE SERIE DE CONFERENCES AU PAVILLON DE L’ARSENAL LE 18 NOVEMBRE DE 10H A 13H "PARIS – LE GRAND PARIS 1967 | 2017 | 2067" (présence à confirmer 50ans@apur.org) :
En présence des architectes acteurs de chaque période interpellés par les lauréats des Albums des jeunes architectes, paysagistes et urbanistes.

1967/1983 Une nouvelle vision pour Paris
avec Leonor Coutinho et Jean-Louis Subileau

1983/2001 Le retour de la ville
avec Christiane Blancot, François Grether et Nathan Starkman

2001/2024 La ville durable, l’ambition olympique
avec Dominique Alba et Patricia Pelloux

2024/2067 L’avenir métropolitain
avec Jean-Louis Missika et Carlos Moreno

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

MERCREDI 15 NOVEMBRE - 14h-18h - [ CITE CHAILLOT ] Sphères et coupoles ...

… DANS LE PAYSAGE URBAIN PARISIEN.

La Cité propose, en collaboration avec l’association Les Promenades urbaines, des visites permettant la compréhension de sites architecturaux et urbains, historiques ou contemporains, par la pratique de l’in situ. Certaines prolongent la visite des galeries permanentes, d’autres d’expositions temporaires.


©CAPA

L’exposition « Globes. Architecture et sciences explorent le monde » conçue par Yann Rocher raconte une double histoire : comment les architectes ont participé, aux côtés des géographes, des astronomes, des mathématiciens, comme aussi des artistes, à la découverte du globe terrestre et du cosmos ainsi qu’à leur représentation. En prolongement de l’exposition, les promenades urbaines interrogeront comment, en retour, cette découverte majeure – le globe terrestre – est venue hanter et hante toujours l’architecture, ses utopistes et ses humanistes.

Le globe est un symbole de la connaissance de l'homme et de sa compréhension du monde. Les architectes ont souvent utilisé cette forme pour mettre en scène l'étendue du savoir humain. Les globes sont toutefois des formes assez rares dans les villes d'aujourd'hui. On peut cependant découvrir plusieurs formes de sphères et de coupoles, incongrues dans le paysage urbain, que l’on découvrira dans l’exposition puis en traversant le centre de Paris entre le jardin du Luxembourg et les Halles. Nous marcherons donc au fil de ces architectures, lors d’un parcours entre sciences et sacralité.

Avec Nathan Emery, architecte.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

SAMEDI 11 NOVEMBRE - 13H-18H - PROMENADE URBAINE À GRIGNY LA GRANDE BORNE

Promenade en partenariat avec le collectif Métamorphose, porteur du festival « Bloc Graffiti » BG.GB©, lauréat de l'appel à projet Street art de la DRAC Île de France.


©C.Lardinois.

La Grande Borne, réalisée à Grigny entre 1967 et 1971 par l'architecte visionnaire Émile Aillaud, tient une place unique dans le paysage du logement collectif, en rupture de la production de l'époque. Conçue comme une cité-jardin dont les courbes et contre-courbes se répondent avec une grande poésie, Aillaud réalise une utopie urbaine qui place l'homme, les échanges et l'enfant au cœur de sa conception.

Le projet de rénovation du grand ensemble, lancé en 2004, est aujourd'hui achevé : l'ouverture de cette cité-paysage par une voie publique la traversant de part en part pour la relier au centre de Grigny permet l'accès à la circulation des bus et des voitures. Il en a aussi bouleversé la lecture et les usages.

Dialogue entre l'œuvre de l'architecte pour qui la couleur, les séquences visuelles et le symbolique sont les composantes essentielles d'un paysage habité et d'autant de petits mondes, et les codes urbains, graphiques et artistiques contemporains qui l'investissent peu à peu.

Cette promenade organisée à l'occasion de la première édition du festival « Bloc Graffiti » BG.GB © - qui investit les murs des transformateurs Enedis d'une Grande Borne en pleine ré-invention, donne la parole à treize street artistes qui graffent et griffent avec talent les pates de verre colorées d'Émile Aillaud.

Le parcours commencera place du Damier sur le point d'être finalisée et se poursuivra d'une œuvre à l'autre. Nous chercherons, en croisant les regards, à décrypter comment les nouveaux codes urbains changent fondamentalement la perception du site, et à comprendre comment elles bousculent ou prolongent la réflexion de l'architecte, portée sur l'homme en tant qu'être sensible et social.


Avec Charlotte Lardinois, architecte d'intérieur, Marie Schuch, artiste de pratique curatoriale de « Bloc Graffiti », et en présence des street-artistes de BG.GB© : ALETEÏA, L'ATLAS, JEAN PIERRE BENZEKRI, CLYDE KNOWLAND, FUITE, LEK, GUILLAUME, MATHIVET, SIFAT, SUN7, SURFIL, TANC, TEURK, WXYZ.

Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Evènement précédent Evènement à venir