Hay Mohammadi, le quartier des Carrières Centrales et le bidonville de Lahraouine, Casablanca

Date

17 Avr 2015
Expiré!

Heure

14h00 - 18h00
2015 04 17
© C. Redon

Les premières cités d’habitation livrées par l’équipe d’Écochard, selon une trame dite « sanitaire », sont conçues de manière collective, avec des architectes, mais également des sociologues ou des artisans locaux (les mâalems), et pensées dans une perspective d’évolution : l’appropriation des logements par les habitants est encouragée par l’auto-construction.
Les trois immeubles-types d’ATBAT-Afrique, au cœur de ce quartier, sont envisagés comme des « qasbahs modernes », capables d’adaptation.
Autour des Carrières Centrales subsiste pourtant le bidonville de Lahraouine.
Comment les habitants prennent-ils part à l’organisation du quartier ? Et comment vont-ils vivre le projet urbain originel ?

Concepteur

Clotilde Redon

Historienne de l’architecture

Autres concepteurs

Soraya El Kahlaoui

Doctorante en sociologie (EHESS-CEMS, Centre Jacques Berque), spécialisée dans la question des luttes urbaines